• Vitebsk

    Pour ma première visite en Biélorussie j'avais choisi la période hivernale afin d'espérer avoir de la neige. Et ce fut réussi. La deuxième ville la plus importante disposant d'un réseau de tramways est Vitebsk, au nord-est du pays, près de la frontière russe.

    BYVI_0031

    Cette KTM-5 sur la ligne 1 affiche le nom de la ville comme unique destination !

    BYVI_0002

    Trio de KTM-5 au terminus Vul. M. Gorkaga.

    BYVI_0004

    Vue au centre-ville en fin d'après-midi. La nuit tombe très tôt.

    BYVI_0051

    Une KTM-8 sur la ligne 6 sur la route "Vul. Tsitova".

    BYVI_0013

    Une belle RVZ-6.

    BYVI_0026

    A un terminus. A gauche, on voit un ouvrier enlever la neige de la fosse.

    BYVI_0023

    Croisement de deux RVZ. La 291 arbore une livrée plus foncée.

    BYVI_0012

    Il faut parfois creuser des petits chemins au milieu des tas de neige pour parvenir aux arrêts !

    BYVI_0047

    Une KTM-8 en livrée publicitaire sur la boucle terminus du marché "Polatski Rynak".

    BYVI_0017

    Autre ambiance de terminus. On voit très bien que ceux-ci sont pratiquement toujours équipés d'une fosse.

    BYVI_0037

    BYVI_0038

    Les petits marchés de rue donne une ambiance supplémentaire au surréalisme de l'hiver. Croisement entre RVZ et KTM.

    BYVI_0016

    Cette motrice au Praspect Frunze affiche le nom du pays. Le nationalisme prime sur l'indication de la destination !

    BYVI_0052

    Enfin, terminons par cette vue Vul. Tsitova qui donne un aperçu de l'habitat urbain.

    Photos : février 2004.

  • Turin

    Nous voici dans le nord de l'Italie en 1988.

    Turin_310888_029.jpg

    De charmantes petites motrices non articulées utilisent toujours la captation par flèche. Ici près des ruines Palatine Via XX Settembre. Un endroit qui a bien changé puisque les ruines ont été protégées par une clôture.

    Turin_310888_050.jpg

    Ici sous les arcades de la Via San Secondo.

    Turin_310888_048.jpg

    Croisement au Corso Vittorio Emanuele II.

    Turin_310888_057.jpg

    La ligne 90 était une ligne de renfort d'heure de pointe pour la desserte des usines Fiat.

    Turin_310888_061.jpg

    Via Gioachino Rossini. Ces motrices ont été déclassées au début des années 2000 avec la mise en service des motrices Alstom (série 6000).

    Turin_310888_004.jpg

    Le modèle articulé. La 2854 sur le pont arrivant à la Piazza Vitt. Veneto.

    Turin_010988_078.jpg

    Avec un autobus de l'époque à la célèbre Piazza Castello, avec la 2902, plus haut numéro de la série.

    Turin_310888_035.jpg

    Toujours sur cette place, une vue latérale de la motrice.

    ITTO 20031020_0005.JPG

    Encore et toujours Piazza Castello, mais 15 ans plus tard, en 2003. Malheureusement, l'exploitation de la ligne 18 en tramways est à ce jour suspendue.

    Turin_310888_023.jpg

    La 2900 à la gare "Stazione Porta Susa". La ligne 1 n'existe plus de nos jours.

    Turin_010988_095.jpg

    La 3261 arrivant Piazza Castello.

    ITTO 20031020_0013.JPG

    Et au même endroit, après rénovation des bâtiments et remplacement des motrices, 15 ans plus tard.

    Turin_310888_065.jpg

    A partir de 1983, des motrices Fiat de type 7000 sont mises en exploitation sur la ligne 3. Ici la 7012 à la station Primule Ovest.

    ITTO 20031020_0021.JPG

    Suite à des problèmes techniques, les 51 rames 7000 seront déclassées fin 2013, moins de 30 ans après leur mise en service.

    ITTO 20031020_0016.JPG

    La dernière livrée pour cette série, ici à la Piazza della Repubblica.

    Turin_010988_084.jpg

    ITTO 20031020_0007.JPG

    Retour à la Piazza Castello. Une vue latérale d'une "5000". Ces trams ont été également construits par Fiat et datent du début des années 1990.

    ITTO 20031020_0001.JPG

    Les 6000 sont des Alstom Cityway mises en services au début des années 2000. Les 6 premières motrices de la série sont unidirectionnelles...

    ITTO 20031020_0022.JPG

    ... tandis que les 49 autres motrices sont bidirectionnelles.

    Photos 08/1988, 10/2003 et 11/2016.

  • Miskolc

    Miskolc est une des quatre villes hongroise à disposer d'un tramway. La ville se situe au nord-est du pays, près de la frontière slovaque. Le "réseau" est constitué d'une ligne ouest-est principale allant de Diosgyor à la gare.

    Miskolc_200791_008

    Lors de ma première visite en 1991, il n'y avait encore que des motrices Ganz datant des années 60-70. Ici à la place Marx.

    Miskolc_200791_010

    Miskolc_200791_016

    La traversée du centre-ville se fait via la rue commerçante principale, rue aujourd'hui fermée à la circulation générale.

    Miskolc_200791_013

    Miskolc_200791_017

    Cette vue montre les publicités de l'époque communiste ainsi que la flotte de taxis...

    Miskolc_200791_009

    Sur la gauche, un engin de chantier...

    MISKOLC_0001

    Faisons un bond de 13 ans. Les photos qui suivent sont prises en 2004. On constate que les motrices Ganz sont toujours en service, telle ici la 150 au terminus de la gare.

    MISKOLC_0006

    L'urbanisation a fortement évolué...

    MISKOLC_0009

    Dans la rue principale du centre ville, une motrice héritée du réseau de Vienne circule sur la ligne 2. Ces motrices peuvent uniquement circuler sur la ligne 2 dont les deux terminus sont en boucle.

    MISKOLC_0014

    La revoici croisant une CKD Tatra KT8D5 provenant de Kosice.

    MISKOLC_0016

    Ces motrices sont bidirectionnelles et peuvent donc circuler sur la ligne 1...

    MISKOLC_0031

    ... et ainsi accéder au terminus en tiroir aménagé à Diosgyor (en boucle lors de ma première visite).

    MISKOLC_0021

    Une ancienne motrice sur le boucle de la ligne 2 accède au terminus de Vasgyar.

    MISKOLC_0019

    Cette boucle est principalement en voie unique.

    MISKOLC_0026

    Un autre croisement de Vienne et Kosice.

    MISKOLC_0038

    Terminons par cet ancêtre, la motrice unidirectionnelle 100 datant de 1962. Elle est utilisée comme "party-tram". (11 juin 2004)

  • Ufa

    Encore un réseau russe. Encore des KTM, des Tatra et des RVZ. Mais les amateurs du genre apprécieront, tout comme j'ai apprécié. Les réseaux ont beau toujours se ressembler, les visiter procurent toujours un certain plaisir de découverte. Ici à Ufa, j'ai aimé la variété de matériel, les couleurs vives jaune/rouge des tramways et la variété des sites.

    Ufa_0029

    La Tatra T3 2023 passe près d'une usine située en plein centre-ville.

    Ufa_0013

    Un peu plus loin, on se croirait dans des faubourgs lointains. La structure des villes russes m'étonnera toujours... Ici une KTM-8. Curieusement à Ufa, c'est la première ville que je visite possédant bon nombre de KTM-8 mais je n'ai pas vu une seule KTM-5 !

    Ufa_0005

    Au petit matin, une partie de la ville était plongée dans le brouillard.

    Ufa_0002

    La gare de Ufa est dans une cuvette. Les tramways ont leur terminus au niveau du toit de l'édifice. Le site était en travaux.

    Ufa_0080

    Dans le fond, la coupole de la gare. Une photo prise quelques moments avant de prendre le train de nuit vers une autre destination... Une merveilleuse RVZ-6 avec son traditionnel archet.

    Ufa_0009

    Conductrice de RVZ... On voit comment rudimentaire est... le poste de conduite !

    Ufa_0037

    La 1009 croise la 1006.

    Ufa_0074

    La 1006 est visiblement une KTM-19.

    Ufa_0064

    Dans le nord de la ville, on ne trouve pratiquement des CKD-Tatra.

    Ufa_0049

    Les RVZ se limitent à la partie sud du réseau. Ici sur le prospekt d'Octobre, au centre-ville (la photo est d'ailleurs prise en octobre !!!).

    Ufa_0017

    Au terminus Zelyonaya Rosha.

    Ufa_0076

    Petite brochette au terminus "Rue Pouchkine" (Ulitsa Pushkina).

    Ufa_0050

    Photos Octobre 2007.

  • Istamboul (T1)

    Une ligne de tramway a été mise en service en 1992 à Istamboul. Elle est dénomée T1 sur les plans, mais en réalité, les tramways affichent aujourd'hui le numéro "38". Des partiels sont assurés sous indicatif "47".

    Istanbul_210593_003

    Lors de mon premier voyage en 1993, le premier tronçon en service se limitait au trajet Sirkeci - Cevizlibag. Ici une vue à Sirkeci, juste à hauteur de la gare ferroviaire d'Istambul. Le matériel roulant était à plancher haut et avait été construit par le Suédois ABB.

    Istanbul_210593_004

    Au départ de là, les tramways remontent une rue à sens unique.

    Istamboul_20081130_0016

    Dans cette même rue, mais après le changement du matériel roulant. Nous voici en présence de matériel Bombardier Flexity Swift, mieux adapté grâce à ses motrices à plancher bas.

    Istanbul_210593_009

    Continuons la ligne vers le quartier de Sultanahmet.

    Istamboul_20081130_0007a

    Au même endroit, 15 ans plus tard.

    Istanbul_210593_010

    Au Sultanahmet, lieu le plus touristique d'Istamboul.

    Istamboul_20081130_0003

    Idem.

    Istamboul_2009

    Certains renforts d'heure de pointe de l'après-midi sont effectués avec les Stadtbahn Düwag et font demi-tour au Sultanhamet.

    Istanbul_210593_015

    A Cemberlitas.

    Istanbul_210593_018

    A Aksaray.

    Istanbul_210593_026

    A l'approche du terminus initial Cevizlibag.

    Istanbul_210593_028

    Retour à Sirkeci, une motrice fait sa manoeuvre de demi-tour.

    Istamboul_20081130_0020

    Au même endroit en 2008 avec un peu plus de lumière.

    Istamboul_2009_0159

    A l'heure du pointe du matin, de nombreux renforts sont assurés avec des motrices Düwag. Elles ne vont généralement pas plus loin que Eminönü.

    Istamboul_20081130_0011

    La ligne a été prolongée au delà du pont vers Kabatas.

    Istamboul_20081116_0006

    De l'autre côté de la ligne, le terminus est établi actuellement à Zeitinburnu où la correspondance est assurée avec la nouvelle ligne T2 ainsi qu'avec la ligne de métro léger menant à l'aéroport.

    Istamboul_20081116_0002

    Vue au terminus de Zeytinburnu. On peut voir une motrice (ex-Stadtbahn) de la ligne T2 et on devine un petit dépôt sur la gauche.

    Istamboul_20081116_0007

    Les lignes T2, T3 et T4 feront l'objet d'une autre série de photos.