• Croydon

    Un petit réseau de trams a vu le jour en mai 2000 au sud de Londres. Ce réseau est constitué de trois lignes et desservent 39 arrêts pour un total de 28 kilomètres.

    Croydon_2001_009.jpgUne flotte de 24 motrices Flexity Swift de Bombardier constituent la flotte (2530-2553). A l'origine, elles arboraient une livrée rouge et des films indicateurs traditionnels. Ici la 2548 à l'arrêt Coombe Lane sur la ligne 3.

    Croydon_2001_013.jpgLa 2535 à l'arrêt Woodside. On constate qu'à l'origine, c'était la ligne 1 qui allait à Wimbledon.

    Croydon_0001.JPGEn 2008, la livrée rouge vit ses dernières heures. Les rames ont été équipée d'un afficheur digital. Ici à l'approche de la gare de East Croydon.

    Croydon_2011_0036.JPGNous sommes cette fois en 2011. Trois rames dans la nouvelle livrée verte/bleue font arrêt à hauteur de la gare de East Croydon.

    Croydon_2011_0046.JPGAu centre ville, les trois lignes font une boucle. Ici la 2550 passe de la George Street à la Church Street dans une section en piétionnier.

    Croydon_2011_0044.JPGDans la Churchstreet, une rue commerçante.

    Croydon_2011_0028.JPGWellesley Road.

    Croydon_2011_0040.JPGEn direction de Beckenham Junction, la 2538 roule en voirie dans la Addiscombe Road.

    Croydon_2011_0014.JPGLe terminus de la ligne 1 à Elmers End, les tramways donnent correspondance aux trains de banlieue.

    Croydon_2011_0016.JPGLes lignes 1 et 2 se sépare à l'arrêt Arena.

    Croydon_2011_0033.JPGPlusieurs tronçon des antennes de Beckenham et de Wimbledon sont en voie unique. On peut le voir sur la photo ci-dessus prise à la station Morden Road.

    Croydon_2011_0031.JPGLe terminus de la ligne 3 est aménagé sur la voie 10 de la gare de Wimbledon. Elle donne ainsi correspondance aux chemins de fer ainsi qu'à la ligne de métro "District" vers Londres.

    Croydon_2011_0020.JPGEnfin, à l'autre extrémité de la ligne 3, une rame dans le site propre à Addington.

    Photos : 2001, 2008 et 2011.

  • Reims

    Après un projet avorté dans les années 1980, la ville de Reims a finalement concrétisé son projet de tramway moderne par l'ouverture, le 16 avril 2011, des lignes A et B.Reims_2011_0108.JPGDix-huit rames Alstom Citadis 302 de 32 mètres de long constitue la flotte du matériel roulant. Leurs faces avant rappellent la forme d'une flute de champagne. Les tramways sont déclinés en 9 coloris différents. Ci-dessus, la rame 108 avec sa couleur pistache fait halte à l'arrêt Opéra.

    Reims_2011_0097.JPGQuelques mètres plus loin, la rame 101 en couleur fuchsia, avec l'Opéra en arrière-plan.

    Reims_2011_0055.JPGLa rame 105 en bleu azur marque l'arrêt Gare Centre en direction du terminus nord "Neuchatel".

    Reims_2011_0031.JPGCroisement des 103 et 104 en livrée "lavande" à l'arrêt Saint John Perse.

    Reims_2011_0038.JPGNon loin de là, dans le site propre engazonné, la 113 et sa livrée turquoise se dirige vers l'hôpital Debré.

    Reims_2011_0044.JPGCouleur mandarine, la 110 vient de quitter l'arrêt Campus Croix Rouge en direction de la ville.

    Reims_2011_0024.JPGLa ligne B dessert la gare Champagne TGV que nous voyons en arrière plan.

    Reims_2011_0054.JPGIci aussi, nous devinons la gare Champagne TGV en arrière plan. La rame 111 de la ligne B rejoint la ligne A en direction du centre ville.

    Reims_2011_0081.JPGAu nord de la ligne A, dans la rue du Dr Schweitzer, les tramways roulent en voirie. Ce partage de l'espace avec les automobiles est plutôt rare en France.

    Reims_2011_0088.JPGLes 3 dernières motrices (116-118) revêtent une livrée grise. En principe, ces véhicules sont destinés à recevoir de la publicité pélliculée. On voit ici la 118 au Cours Jean-Baptiste Langlet.

    Reims_2011_0093.JPGAu Cours Langlet toujours, la rame 108 avec en arrière plan la célèbre cathédrale de Reims.

    Photos : 6-7 août 2011.

  • Samsun

    Connaissez-vous Samsun ? Cette ville turque située sur la Mer Noire a une excellente ligne de métro léger depuis le 10.10.10.Samsun_2011_0066.JPGCette ligne de 21 stations et 16 kilomètres longe la côte entre la gare et l'Université.
    16 motrices Ansaldo Breda Sirio identiques à celles de Kayseri constitue la flotte du matériel roulant. Cependant, la livrée est légèrement différente.
    La fréquence de passage est d'environ 7 minutes.
    Samsun_2011_0002.JPGCette vue, de même que la précédente, a été réalisée au principal arrêt de la ville : Cumhuriyet Meydanı.Samsun_2011_0037.JPGLe site propre est toujours protégé. Le tram n'est jamais bloqué par la circulation, la vitesse commerciale est très bonne.Samsun_2011_0064.JPGUn peu plus loin, à l'arrêt Opera. On remarque bien les collines alors que nous sommes bel et bien le long de la mer.Samsun_2011_0068.JPGPrès de l'Opéra, quelques statues décoratives rappellent les activités culturelles qui s'y déroulent.

    Samsun_2011_0052.JPGIci aussi, à la station suivante "Liman", on se croirait plutôt à la montagne. Pourtant, la mer ne se trouve qu'à 200 ou 300 mètres (sur la gauche).Samsun_2011_0041.JPG

    Samsun_2011_0050.JPGLa ligne dispose même de quelques ouvrages d'art pour assurer son efficacité.Samsun_2011_0030.JPGVue d'un pont surplombant la station Baruthane, on peut apercevoir la mer Noire en arrière plan.Samsun_2011_0056.JPGLa ligne dessert la commune d'Atakum où deux rames se croisent à la station Turk-Is.Samsun_2011_0062.JPGToujours à Atakum, mais en direction de l'Université.Samsun_2011_0012.JPGUne rame vient de quitter le terminus de l'Université dans la banlieue plutot campagnarde.Samsun_2011_0014.JPG

    Samsun_détail.jpg

    A noter les inscriptions sur la face des tramways : SBB-55 signifie Samsun Büyüksehir Belediyesi ("Municipalité Métropolitaine de Samsun") et le 55 est le code du "département" que l'on retrouve aussi sur les plaques des voitures. Le matricule de la motrice est reprise deux fois. Enfin, le nom de baptème, une des communes de l'agglomération de Samsun.

    Photos : 22-23.07.2011