• Tenerife

    Au cœur des iles Canaries, Tenerife est desservie par une ligne de tramways depuis 2007. Plus précisément, la ligne relie Santa Cruz à La Laguna.

    Tenerife_0040.JPG

    Le concept a été réalisé par le consortium Alstom et les rames sont tout naturellement des Citadis 302 de 32 mètres de long. Il y en a 26 au total.

    Tenerife_0047.JPG

    La ligne 1 relie la station de bus "Intercambiador" à Santa Cruz (ci-dessus) à "La Trinidad" à La Laguna (ci-dessous).

    Tenerife_0007.JPG

    La ligne de 12,5 kms part du niveau de la mer et n'arrête pas de monter pour atteindre une altitude de 545 mètres à son terminus de La Laguna. 

    Tenerife_0050.JPG

    A l'arrêt Fundacion.

    Tenerife_0059.JPG

    La ligne est fortement fréquentée. Un tramway passe toutes les 5 minutes du lundi au vendredi. Le samedi, la fréquence est de 10 minutes mais les rames sont doubles tandis que le dimanche, il faut attendre 15 minutes entre deux tramways.

    Tenerife_0025.JPG

    Dans le cœur historique de Santa Cruz, la circulation est désormais totalement réservée aux tramways, comme ici Calle Imeldo Seris. 

    Tenerife_0001.JPG

    Tenerife_0003.JPG

    Tenerife_0022.JPG

    Pour gagner de l'espace, les stations sont souvent à quai central, comme ici à Puente Zurita. Les stations sont équipées d'informations, de distributeurs de titres et d'indicateurs de temps d'attente de la prochaine rame.

    Tenerife_0017.JPG

    La ligne ne cessant pas de prendre de l'altitude, on voit souvent la mer en arrière-plan. Ici Calle Pedro Suarez-Hernandez, avec mer et montage comme décor.

    Tenerife_0030.JPG

    Ci-dessus, dans l'av. Anjel Guimera Jorge à Laguna.

    Tenerife_0032.JPG

    A l'arrêt "Museo de la Ciencia", av. de los Menceyes.

    Tenerife_0036.JPG

    Un peu plus loin, avec le Musée de la Science et du Cosmos en arrière-plan.

    Tenerife_0009.JPG

    En 2009, une deuxième courte ligne est venue s'imbriquer sur la première afin de desservir les quartiers de La Cuesta (ci-dessus)...

    Tenerife_0013.JPG

    ... et de Tincer (ci-dessus et ci-dessous).

    Tenerife_0014.JPG

    Tenerife_0061.JPG

    La ligne a la particularité de comporter deux tunnels aux connexions des lignes 1 et 2. On voit ici la rame n°15 à la sortie du tunnel en direction de Tincer.

    Tenerife_0060.JPG

    Les tramways de Tenerife furent parmi les premiers systèmes de transport à proposer la validation des titres de transport par smartphone. A la montée dans la rame, les voyageurs peuvent en effet utiliser leur téléphone portable et scanner le code QR ci-dessus afin de valider leur titre. Une façon plutôt moderne fortement appréciée par les plus jeunes.

    Tenerife_0069.JPG

    Terminons par cette vue ensoleillée à l'arrêt "Conservatorio". On peut deviner en arrière plan la brasserie locale qui produit la bière Dorada.

    Photos : 29-30 novembre 2015.

  • Séville

    La ville de Séville en Andalousie compte une courte ligne de tramways dans son centre historique très fréquenté.

    Séville_0005.JPG

    Courte de seulement 2 kilomètres et 5 arrêts, cette ligne a débuté son exploitation en 2007. Elle parcourt notamment deux axes piétonniers, comme ici av. de la  Constitucion. Pour gagner de la place, le long de la cathédrale (que l'on voit en arrière plan), les tramways roulent en voie unique (plus exactement, la voie est mariée).

    Séville_0010.JPG

    Sur l'essentiel de l'itinéraire, la ligne aérienne a été retirée à partir de 2011, grâce à la mise en circulation de ces rames CAF Urbos 3 équipées de batteries à recharge rapide. Il n'y a que 4 rames (301 à 304) souvent recouverte de publicités apposées sur les flancs.

    Séville_0001.JPG

    Durant les pauses aux arrêts, le pantographe se lève afin de recharger les batteries. L'opération prend souvent moins d'une minute. Ci-dessus, arrivée d'une rame à la station terminus Plaza Nueva.

    Séville_0008.JPG

    La 301,  Calle San Fernando, sous un soleil hivernal.

    Séville_0007.JPG

    Le dernier tronçon, av. Carlos V est équipé de ligne aérienne traditionnelle. Ci-dessus, à l'arrêt Prado de San Sebastian, le pantographe vient de se lever pour la suite du parcours jusqu'à l'arrêt suivant (terminus), San Bernardo.

    Séville_0013.JPG

    Roulant à une intervalle invariable de 9 minutes (7 jours sur 7, de 7h30 à 22h30), les rames se croisent généralement à l'arrêt Archivo de Indias, au milieu de l'av. de la Constitution.

    Photos : 2 et 3.12.2015

     

  • Vitoria-Gasteiz

    La ville espagnole de Vitoria-Gasteiz se situe à 60 kilomètres de Bilbao, au Pays Basque. Le 23 décembre 2008, une première ligne de tramway a été ouverte. Curiosité pour un nouveau réseau : les voies sont à écartement métrique.

    Vitoria (7).JPG

    Les 11 rames Urbos ont été fournies par les constructeur espagnol CAF. Elles sont sont semblables à celles de Bilbao, mais ont un plancher bas intégral. Ci-dessus, croisement à l'arrêt Europa.

    Vitoria (1).JPG

    La première ligne relie le centre ville (station Angulema) à Ibaiondo dans les faubourgs où sont situés le dépôt et le centre de maintenance. Ci-dessus une rame arrivant à la station Wellington.

    Vitoria (10).JPG

    Une deuxième ligne a été ouverte quelques mois plus tard, en juillet 2009 vers Kañabenta. Ci-dessus, au milieu d'immeubles à habitation à l'arrêt Gernikako Arbola. 

    Vitoria (2).JPG

    Le terminus commun des deux lignes au centre-ville se situe ici, à  Angulema.

    Vitoria (3).JPG

    Sortant d'une rue commerçante, le tramway s'arrête à proximité du Parlement Basque (Legebitzarra Parlamento).

    Vitoria (4).JPG

    Non loin de là, la ligne passe juste devant la "Catedral de Maria Inmaculada".

    Vitoria (5).JPG

    A l'arrêt Lovaina, toujours avec la cathédrale en arrière-plan.

    Vitoria (11).JPG

    L'artère principale de la ville, Gasteiz Hiribidea est suffisamment large pour que chaque moyen de déplacement y trouve son espace, de la voiture au piéton, en passant par le tramway et le vélo.

    Vitoria (9).JPG

    En 2013, une petit prolongement de 800 mètres a amené le terminus de la ligne à Abetxubo, via la petite rue Kristo où un site propre en voirie a été aménagé.

    Vitoria (6).JPG

    Les deux lignes roulent généralement à raison d'un tram toutes les 15 minutes, donc toutes les 7,5 minutes sur l'axe commun.

    Vitoria (8).JPG

    Photos : 04.12.2015.