Osijek

  • Osijek (Croatie)

    Quand je me suis décidé à aller en Croatie, en mai 1995, la guerre en ex-Yougoslavie n'était pas terminée. La Bosnie voisine était toujours enlisée dans un conflit sans fin. Avec un peu de recul, j'ai compris que la Croatie était calme depuis 1992 et que je pouvais y aller sans crainte. Mais une semaine avant mon départ, Zagreb fut bombardé : plusieurs tués. Mais je ne pouvais plus reculer. Arrivé par la Hongrie, j'ai pris un bus à Pecs qui allait me conduire pour la somme de 10 DM à Osijek. A la frontière, personne ne sourcie à la vue de mon passeport belge. Et finalement, tout le stress préalable à cette venue a disparu une fois cette frontière franchie.

    Osijek_120595_001
    Ma première photo sur le sol croate. La Tatra 7216.

    Osijek_120595_002
    Au centre-ville, sur la place centrale, les drapeaux croates sont en nombre.

    Osijek_120595_011
    Sur la maison à gauche, on voit les impacts d'un mitraillage. De nombreux impacts de balles sont visibles dans la ville, jusqu'à l'intérieur de mon hôtel.

    Osijek_120595_015
    Site propre verdoyant sur les côtés de la chaussée.

    Osijek_120595_020
    Sur les panneaux routiers, certaines mentions ont été effacées. Des localités qui ne sont désormais plus accessibles en raison des nouvelles frontières établies dans l'ex-Yougoslavie en guerre.

    Osijek_120595_028
    Des motrices accouplées dans le centre-ville.

    Osijek_120595_034
    Toujours sur place, les voitures blanches des Nations Unies sont partout dans Osijek.

    Osijek_120595_035
    Croisement de motrices en livrée publicitaire.

    Photos 11-12.05.1995.